Archives de l’auteur MARcomET

ParMARcomET

A la découverte de Joël Bastin

MARcomET a pris en charge la promotion du romancier namurois Joël Bastin, auteur de Contemplor (2015) et Spirale (2019), thrillers psychologiques à couper le souffle!

Pour découvrir son univers, veuillez consulter son tout nouveau site internet ou sa page Facebook.

 

ParMARcomET

MARcomET co-organisateur du Roots & Blooming Rock Festival!

Une belle collaboration entre le comité organisateur de ce festival de rock et MARcomET débuta en octobre 2018.
Un mois plus tard, suite à une redéfinition générale du projet, MARcomET rejoint le comité du Roots & Blooming Rock Festival, qui rassemble le Rock des Légendes et celui des pépites montantes au même endroit! Cet endroit sera le Lotto Mons Club (66 av. des Bassins 7000 Mons), le 3 mai 2019.

Pré-ventes d’ores et déjà disponibles via Night And Day/Fnac!

Vous souhaitez soutenir l’événement et/ou ses éditions futures? Contactez-nous sans plus attendre à l’adresse rootsnblooming.rf@gmail.com .

ParMARcomET

Conseil Comm’ Décembre 2018: l’art et la nécessité de fidéliser sa clientèle

Comme vous pouvez vous en douter, ce qui permet la pérennité d’une entreprise, d’une marque, c’est la clientèle au long terme. Il est donc crucial d’avoir une politique de fidélisation de la clientèle.

S’agit-il de se contenter de promotions ou de lui faire bénéficier de temps en temps d’une belle remise? Non. D’assurer la qualité et le reste suivra? Oui et non. Oui car c’est un des critères de base dans un processus de décision d’achat, mais non car il y a quelque part un concurrent qui fait aussi bien voire mieux que vous ailleurs et peut être à un prix plus avantageux pour le client.

C’est à ce moment là qu’intervient le facteur humain. Le client appréciera que vous lui demandiez son avis sur le produit ou sur le travail que vous avez fourni. Veillez à sa satisfaction.
S’il s’agit d’une mission de consultance, de conseil, n’hésitez pas à faire un suivi hebdomadaire ou toutes les deux semaines. L’accompagnement peut être un élément clé, voire un critère de différenciation, au sein de votre offre. Ne le négligez pas!

Si vous prévoyez de lancer un nouveau produit ou un nouveau service, songez aussi à impliquer le client dans la construction de cette nouveauté. Remettez le client au coeur de l’offre. Cette méthode est plus pointilleuse, plus coûteuse et prend bien plus de temps, mais vous pouvez être sûr d’avoir une offre sur mesure qui tient en compte les attentes manifestes et lattentes du marché.

A cela, on peut ajouter les petites attentions occasionnelles qui font plaisir à tout un chacun. Bien entendu, l’étape préalable est la récolte de données et, par conséquent, vous vous devez de respecter le Règlement général sur la protection des données (RGPD). Il s’agit ici d’envoyer un mail, un courrier, un sms, ou même un appel, à l’occasion des fêtes de Noël et Nouvel An, pour l’anniversaire du client et/ou pour le faire bénéficier d’une offre/promotion exclusive, réservée aux clients fidèles, par exemple.

Vous avez des questions, des commentaires à faire sur ce sujet ou une demande à faire? N’hésitez pas à prendre contact avec nous par téléphone au 0498/08.13.00, ou via l’adresse mail m.maret@marcomet.be.

ParMARcomET

Conseil Comm’ Oct. 2018: La formation continue, un outil essentiel dans un milieu économique compétitif en évolution constante!

Vous avez surement déjà entendu dire que l’on apprend tous les jours, ou que le savoir est infini. Et bien, cela est vrai dans le domaine de la communication et du marketing, qui évolue au fil du temps!

Effectivement, il y a les nouvelles méthodes, les nouvelles tendances. Parfois, certains changements majeurs s’opèrent (apparition et développement exponentiel du digital par exemple). Il est donc important d’anticiper ces changements.
Il y a deux façons de le faire. La première, s’informer. Presse, magazines spécialisés, forums, conférences, colloques, séminaires, toute information relative à votre secteur est bonne à prendre. Chaque information est susceptible d’avoir son utilité à un moment ou à un autre. La deuxième manière de se préparer aux changements, va bien au delà de la collecte d’informations: il s’agit de la formation continue.

En effet, tant dans votre domaine de prédilection que dans celui de la communication et du marketing, qui vous permettra de promouvoir votre travail, la formation continue est de mise. La fréquence de celle-ci dépendra de votre calendrier, de votre budget, de votre secteur. Mais c’est un fait universel: il faut se former pour développer de nouvelles compétences ou pour renforcer des compétences déjà acquises à fin de devenir ou de rester compétitifs.

Dans le cas du marketing et de la communication, le département concerné ou la personne chargée de l’indispensable mise en avant de vos produits ou services, devra suivre cette règle d’or. Ce sera un investissement dont vous pourrez mesurer l’impact en termes de résultats.
Que vous soyez un indépendant, une TPE, une PME ou une multinationale, ce fait est valable pour toute personne ou organisation voulant s’inscrire dans le temps dans son secteur et rester donc compétitifs avec des résultats plus, voire bien plus, que satisfaisants.

Pour rappel, MARcomET dispense aussi des formations en communication et marketing qui cherchent à vous outiller pour l’atteinte de ces résultats! Consultez notre offre ici: https://marcomet.be/formations/.

ParMARcomET

C’est la rentrée!

MARcomET souhaite une excellente rentrée aux élèves/étudiant(e)s! Que cette année vous apporte de la joie et surtout, une brillante réussite.

ParMARcomET

Conseil Comm’ Août 2018: Le Multicanal

Lorsqu’on commence une activité, on songe logiquement à sa promotion, sa mise en avant. C’est à ce moment-là qu’on réfléchit à toutes les possibilités permettant d’acquérir un maximum de clients le plus vite possible. Bien entendu, à l’heure actuelle, on ne peut pas passer à côté d’Internet.

En général, on songe à créer un site internet et/ou une page Facebook et on attend de voir ce qui se passe. J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne est que vous avez pensé à vous créer une place dans la toile; la mauvaise est que vous vous êtes sûrement lancé sans la moindre stratégie de webmarketing, et ne parlons même pas de “multicanal”. C’est justement sur ce dernier terme que nous allons nous focaliser.

C’est une bonne chose d’avoir un site, une page facebook, un compte instagram, entre autres, mais c’est encore mieux de combiner ces plateformes intelligemment en les articulant autour d’une stratégie commune. Toutes les plateformes doivent être liées entre elles. En d’autres mots, depuis votre site on doit pouvoir basculer vers vos réseaux sociaux et vice versa.

Il faut tout de même être conscient que le webmarketing est un domaine à part entière qui n’est pas forcément à la portée de tout le monde (tout comme je suis incapable d’installer un système de chauffage ou de réaliser une opération à coeur ouvert).

Voici un exemple schématique d’une stratégie bien conçue: afin de marquer correctement mon territoire virtuel, je crée un site internet qui met en avant mon activité et qui facilite la prise de contact, mais j’ai aussi une page Facebook afin de garder le contact avec mes clients, ce qui me permettra de les fidéliser.
On peut atteindre mon site via la page Facebook (“À propos”), et l’inverse est possible également (lien sur le site). Instagram est le deuxième réseau social le plus utilisé, je dois donc m’y engager afin d’atteindre une cible encore plus large. Il va de soi que ce compte instagram sera accessible via le site et la page Facebook, et le chemin inverse doit aussi être possible.

Vous l’aurez compris, on associe une plateforme à un ou plusieurs objectifs précis (ex: site faire connaître et attirer clientèle potentièle, Facebook fidéliser, Instagram élargir la cyber-audience).

A partir de maintenant, vous êtes censé être convaincu par les bienfaits du multicanal. Bien entendu, gérer une page Facebook ou encore créer et gérer un site dans les règles de l’art est une toute autre histoire, qui demande énormément de temps! MARcomET est à votre disposition pour toute question à propos du sujet abordé dans cet article, ou si vous avez besoin d’aide pour mener à bien votre conquête du web!

ParMARcomET

Conseil Comm’ Juillet 2018 – Commentaire/avis négatif: que faire?

Vous avez peut être déjà fait face à un commentaire ou un avis négatif, ou bien vous craignez que ça arrive. Personne n’est à l’abri d’une expérience désagréable ou d’une erreur, mais le plus important est d’être en mesure d’y faire face correctement. A ce stade, vous vous demandez surement “concrètement, que dois-je faire?”.

Il ne faut surtout pas supprimer le commentaire! Faut-il le nier? Ce n’est pas une bonne idée non plus.

Il faut TOUJOURS répondre à un commentaire ou un avis négatif. Si vous êtes en tort, ça ne vous fera pas de mal de le reconnaitre et de, dans certains cas, proposer un arrangement (geste commercial) avec la personne lésée. Les termes de cet arrangement peuvent bien entendu se faire via message privé, par mail ou autre (selon les modalités de la plateforme). De plus, votre client appréciera le fait que vous prenez directement contact avec lui, en plus de répondre à son avis. Prenez le soin de répondre au commentaire le plus vite possible et faites comprendre à cette personne qu’elle est prise au sérieux. Remerciez-la car grace à son avis, vous avez l’opportunité d’améliorer la qualité de votre service. N’oubliez pas non plus de présenter vos excuses pour la mauvaise expérience vécue par votre client. Faites preuve de professionnalisme, d’empathie et proposez une ou plusieurs solutions au problème.

Gardez un ton professionnel, évitez donc tout propos offensant, même si vous en recevez (il est compréhensible que ce soit dur de garder son calme dans certaines situations, mais la maitrise de soi devra être la règle d’or!). En conclusion, ne fermez pas la porte à votre client, dites lui que vous seriez ravi qu’il refasse appel à votre entreprise et signez votre réponse (prénom, nom, fonction, numéro de téléphone/adresse mail). Une fois le problème réglé, n’hésitez pas à revenir vers l’auteur du commentaire afin de vous assurer que la satisfaction et la confiance du client ont été restaurées.

Notez que, dans le cadre d’une présence sur internet, vous ne devez jamais perdre de vue la crédibilité de votre entreprise aux yeux de vos clients. Cette crédibilité dépend d’éléments tels que le design; l’aspect “responsive” (prise en compte des appareils mobiles) de votre site; l’orthographe, la fréquence et pertinence des publications, mais aussi de votre CRM (Customer Relationship Management, ce qui veut dire gestion de la relation clients). Cela comprend la gestion des avis négatifs, d’où l’importance d’y réagir. Gardez à l’esprit que ces commentaires, mais aussi vos réponses, seront lues par d’autres internautes également.

CAS PARTICULIER

Il se peut que le commentaire négatif vienne d’un concurrent ou d’un client de mauvaise foi cherchant à vous mettre des battons dans les roues. Prenez tout de même le temps de faire vos recherches afin de valider (ou invalider) cette hypothèse.

Si vous recevez un avis négatif alors que vous n’avez rien à vous reprocher, que vous n’avez pas le souvenir d’avoir rencontré un client montrant son mécontentement et que vous soupçonnez l’auteur d’être un concurrent ou un client de mauvaise foi, vous devez défendre votre position et, si possible, preuve à l’appui! Mais, encore une fois, ne laissez surtout pas ce commentaire sans réponse et, bien qu’on puisse se sentir révolté par la situation, il faut garder la même attitude décrite plus haut (zen!).

Pour plus de conseils ou pour toute autre question n’hesitez pas à nous contacter!